flûte, clarinette, violon, violoncelle, clavecin et percussions

Commande: Continuum, avec l’aide du CAC

Création: 22 février 2011, Montréal / Nouvelles Musiques 2011: Suite de danses , Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

Les compositions musicales sont souvent des fantasmes réalisés. Cela peut être apparent ou pas, dépendant de la pudeur du compositeur. Pour ma part, je ne crois pas être particulièrement pudique, aussi puis-je l’admettre candidement: cette (ces) Courante (s) est (sont) un fantasme devenu musique. Il y a donc sans doute quelque chose de pervers là-dessous que je vous laisse le soin de débusquer. J’avais depuis longtemps envie de faire une pièce qui se serait présentée comme une espèce de course. Une course vers quelque chose de positif, une course jubilatoire, pas du tout une fuite. Alors pourquoi ne pas prendre la commande d’une «courante» au pied de la lettre? Pourquoi ne pas en faire une «course dansante»? C’est bien ce que j’ai fait, tout en colorant cette courte pièce de quelques unes des caractéristiques de la courante baroque et même de quelques apparitions d’authentiques courantes issues du répertoire. Le tout en exploitant presque exclusivement les couleurs du mode majeur, question de rendre le résultat aussi optimiste et euphorique que possible…

[ii-11]

Exécution