mezzo-soprano, traitement et film

L’étoile libre est née de la spirale d’Archimède.

Ce cycle de chants pour mezzo-soprano soliste suit librement la courbe de cette forme très ancienne et quelques-unes de ses transformations subséquentes. Le cycle complet comprend neuf chants et chaque chant constitue un «acte».

L’étoile libre meurt, scintille et irradie à travers la théorie du Ram Crash.

déplacée (mutata) je réapparais (resurgo) à l’identique (eadem)

L’étoile libre a été composée avec l’aide du Conseil des Arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Visby Centre for composers (Suède) et de CUPFA (Association des professeurs à temps partiel de l’Université Concordia)

[i-11]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.