violon et piano

Reconnu pour ses œuvres à grand déploiement comme l’opéra Nixon in China ou le Concerto pour violon, John Adams a néanmoins composé quelques œuvres de musique de chambre, dont Road Movies. Le premier mouvement, intitulé Relaxed Groove (que l’on pourrait traduire par «attitude décontractée»), est construit de telle sorte que les timbres des deux instruments s’emboîtent parfaitement, formant un ensemble sonore rappelant le gamelan balinais. Selon Adams, cette pièce symbolise «un tour de voiture sur une route déjà connue. […] Le matériel circule en une séquence de rappels qui suggère la forme rondo». Ajoutons que l’on peut également y entendre le rythme swing, évoquant l’univers du jazz, et caractérisé par le retard des deuxième et quatrième temps.

Jean-Simon Robert-Ouimet

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.