violon principal, 3 violons, 2 altos, violoncelle, contrebasse et piano

Philip Glass travailla sur deux films du réalisateur français Jean Cocteau: Orphée et La Belle et la Bête. Dans chaque cas, il traita le dialogue de Cocteau à la manière d’un livret d’opéra, sa musique devant être jouée durant la projection du film à la place de la bande sonore originale, créant par le fait même un genre hybride. L’arrangement pour orchestre à cordes de l’ Ouverture que nous entendrons ce soir est le fruit du travail du pianiste, compositeur et chef d’orchestre Michael Riesman, un des plus proches collaborateurs de Glass depuis 1974. Comme à l’opéra, cette pièce présente successivement les thèmes principaux de l’œuvre.

Jean-Simon Robert-Ouimet

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.