violon, violoncelle, clarinette et piano

Commande: ARTefact, avec l’aide du CALQ

Création: 31 mars 2012, Série Hommage Ana Sokolović: Louise Bessette: 30 ans de carrière (1/3), Chapelle historique du Bon-Pasteur, Montréal (Québec)

«Des coucous jaillissant de leurs berceaux,
Des soucis, fleurissant sur leurs tombeaux,
De coquets pieds-d’alouette»

John Fletcher et William Shakespeare, «Les deux nobles cousins»

Certains mots sont concrets, ils ont un sens précis. Lark’s-Heel (pied-d’alouette) ne fait pas partie de ces mots. C’est un mot, un nom, davantage une suggestion, une métaphore alliée à une métaphore si riche qu’elle en devient presque obscure. Pourtant, c’est un mot abandonné sans innocence aucune, inséré par plaisir, par désir de produire de la profondeur. Un mot qui se situe au commencement, qui doit trouver un écho partout, jusqu’à son achèvement. L’oiseau dont le chant du matin est indésirable, la fleur dont le bleu est extrait pour marquer une maison de sorcières, le talon qui se pose pour fuir à nouveau… C’est un rappel. Haydn, Vaughan Williams? Dans Lark’s-Heel, je me suis promis d’exploiter les fondements de la métaphore et cela reflète peut-être mon désire de trouver un sens à chaque note; ou peut-être que les notes sont juste des notes, les mots justes des mots, les oiseaux juste des…

[traduction française: Samuel Villeneuve, iii-12]

Exécution