2 flûtes, hautbois, clarinette, 2 violons, violoncelle, contrebasse, piano, clavecin, accordéon et percussions

Création: 26 février 2013, Montréal / Nouvelles Musiques 2013: Au-dessus de l’horizon, Théâtre Rouge — Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

Parfois un son peut être rendu inaudible par un autre. C’est cette transformation d’un son audible en un son inaudible qui m’a intéressée lors de la composition de cette musique qui explore poétiquement le masquage instrumental. De nombreuses situations sonores me sont alors venues aux oreilles: parfois des sons simultanés, souvent des attaques suivies de résonances ou encore de légers décalages temporels et sonores. Par ce délicieux désordre, ce caractère improvisé, voire informe, la pièce s’est révélée être une danse, la danse du bal des effets de masques, mieux encore, une rhapsodie, la rhapsodie des masques.

[v-13]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.