3 musiciens, vidéo et support

L’œuvre, qui s’articule autour de sept poèmes tirés du recueil d’Anne Carson intitulé Men in the Off Hours, réunit des artistes doués de divers horizons dans une nouvelle performance multimédia intégrale alliant musique, poésie, théâtre, art vidéo et éclairage. Trois musiciens / acteurs jouent de la trompette, du trombone, de l’accordéon et du piano en direct en surimpression d’une musique électronique — en direct et préenregistrée — à laquelle s’intègrent des projections vidéos. Murderous little world (Petit monde cruel…) tire son inspiration de l’œuvre poétique concise mais néanmoins épique d’Anne Carson. Les poèmes évoquent un univers texturé fait de «petits mots» qui traversent les continents et les divers âges de l’existence humaine. Les phrases de Carson se tissent à partir de fragments ou d’artefacts et pointent vers la quête de vérité d’êtres luttant contre les percées de la corruption et de la cruauté. Les compositions musicales de Bouchard nous ramènent à l’esprit le titre du recueil de Carson et, par le fait même, la collégialité, la compétitivité et la brutalité qui en émanent. La musique, tout comme les poèmes, est émaillée de fragments et de juxtapositions bizarres pour former un ensemble cohérent de thèmes ou de motifs concis et étroitement liés dont le caractère éclatant et l’audace se muent en des projections de couleurs et de lumière rendues possibles par les techniques de projection vidéo actuelles. Les poèmes sont transposés de façon unique sur les plans musical et dramatique, chacun d’entre eux ayant sa propre voix et s’exprimant de manière spécifique — murmuré, récité lentement, à voix haute — en jouant sur la gamme des émotions et des styles vocaux. Simultanément, les trois musiciens/acteurs jouent en direct et évoluent sur la scène en interagissant avec les éléments visuels. La musique en direct accompagne de la musique électronique régie par MaxMSP au moyen d’enregistrements des voix et des instruments des musiciens, sous forme d’«hyper-trio».

[traduction française: Hugo Lavallée, v-13]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.