Création: 8 novembre 2013, Série Hommage Denis Gougeon: Six thèmes solaires, Chapelle historique du Bon-Pasteur, Montréal (Québec)

Il est toujours agréable de mentionner le musicien talentueux et la personnalité hors de l’ordinaire qu’est Denis Gougeon. C’est avec grand plaisir et enthousiasme que je me suis donc attelé au travail d’écrire une œuvre en son honneur. Son cycle de pièces Six thèmes solaires m’avait impressionné surtout en raison de son style à la fois accessible et évocateur. Ce sont ces deux paramètres qui ont été pour moi moteur lors de l’écriture de Planète X. Mais le titre de ma composition ne m’est pas venu immédiatement. C’est en la composant que je me suis rendu compte que le style répétitif de toccata domine tout au long de la pièce et c’est alors que je me suis souvenu de la planète hypothétique «Planète X», appelé aussi objet transneptunien ou qui porte le nom quasi mythique de Nibiru. Selon les fidèles de cette théorie, le rapprochement possible de cette planète avec la Terre pourrait avoir des conséquences catastrophiques: c’est pourquoi j’ai décidé d’ajouter un deuxième titre à ma composition, Un train pour l’enfer II d’après le Train pour l’enfer de Denis Gougeon. Dans la partie lente de l’œuvre, on peut distinguer les couleurs et le phrasé d’un cor, de flûte et de violoncelle présent dans les Six Thèmes Solaires. Les thèmes philosophiques gougeoniens résument l’œuvre dans son ensemble et interrompent l’espace d’un instant l’inévitable mouvement fou et de cette façon rendent possible le saut vers le ciel et les questions séculaires de l’être et de la mort.

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.