flûte, clarinette, alto, violoncelle et piano

Les Blues d’Orphée, qui se veut une espèce de scène d’opéra, bien que sans paroles, ou peut-être aussi un pas de deux, raconte l’histoire d’Orphée.

Orphée, l’extraordinaire chanteur et musicien de la mythologie dont les pouvoirs étaient tels qu’il était capable de produire avec sa lyre une musique encore plus belle que celle des sirènes, échoua dans sa tentative de ramener des Enfers sa bien-aimée Eurydice (personnifiée ici par la flûte).

Même si sa musique réussit à charmer les dieux, à le faire descendre jusqu’au royaume d’Hades, à traverser les fleuves infernaux et à vaincre le Cerbère à trois têtes (personnifié par le violoncelle, l’alto et le piano), parce qu’il faillit à sa promesse de ne jamais regarder Eurydice tout au long de leur trajet jusqu’à la surface de la terre, Orphée (personnifié par la clarinette) perdit Eurydice à tout jamais.

[x-15]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.