soprano et piano

Bettina, l’adolescent à l’air famélique que rencontre Goethe lors d’un voyage à Venise, figurait parmi ces maints enfants de la rue qui, pour gagner leur vie, jouaient devant des touristes surtout devant ceux qui arrivaient du nord. Goethe ressent l’enchantement, mais finalement, son propre amour de soi le domine.

Cette œuvre m’a été commandée par Institut-Goethe et la Société André-Turp en vue d’une occasion spéciale: elle a été chantée pour la première fois par la soprano allemande, Ingrid Schmithüsen, lors d’un concert qui célébrait le deux cent cinquantième anniversaire de naissance du poète, Johann Wolfgang von Goethe (1849-1832). La création, avec Marc Couroux au piano, a eu lieu à Montréal le 24 octobre 1999.

[x-15]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.