clavecin

La Toccata céleste provient d’une œuvre appelée Sacrée Landowska, théâtre musical qui m’a été commandé par l’Ensemble Contemporain de Montréal + (Véronique Lacroix, directrice artistique) à l’intention de la claveciniste Catherine Perrin. Par une métaphore élaborée — l’idée que la très renommée claveciniste Wanda Landowska (1879-1959) nous rend visite de l’au-delà pour rejouer l’œuvre qu’elle a commandée, le Concerto pour clavecin et cinq instruments, du compositeur espagnol Manuel de Falla (1876-1946) — la scène devient un endroit intemporel où madame Landowska nous fait part de ses expériences, ses connaissances, sa volonté artistique, ses compétences, et ses amours. La Toccata évoquait un souvenir personnel de Don Manuel.

[v-16]

Exécution