Commande: Ensemble Court-circuit et par “Integra — Fusing music and technology”, un projet européen mené par le Birmingham Conservatoire (RU)

Chi ha scavato canali agli acquazzoni e una strada alla nube tonante,
per far piovere sopra una terra senza uomini, su un deserto dove non c’è nessuno,
per dissetare regioni desolate e squallide e far germogliare erbe nella steppa?
Ha forse un padre la pioggia?
E chi mette al mondo le gocce di rugiada? […]

Qui a ouvert des canaux aux ondées, et tracé une route aux feux du tonnerre,
afin que la pluie tombe sur une terre inhabitée, sur le désert où il n’y a point d’hommes;
pour qu’elle arrose la plaine vaste et vide, et y fasse germer l’herbe verte!
La pluie a-t-elle un père?
Qui engendre les gouttes de la rosée? […]

- Livre de Job, chapitre 38

Aux yeux des auteurs inconnus du Livre de Job, la création est une énigme indéchiffrable. Le seul à connaître sa loi est l’ingénieur qui fixe le poids du vent, qui compte les nuages dans le ciel et qui répartit l’eau en mesure. Cette loi ne semble pas relever explicitement de l’humain. Pas de punition ou de récompense pour son comportement. La pluie tombe aussi dans le désert, sur une terre que personne ne moissonne. Le déshonneur s’abat sur le juste et l’injuste. La longue et ironique réponse que Dieu apporte aux questions existentielles implacables de Job (d’où est tiré le court extrait chanté dans la pièce) est elle-même composée de questions, suggérant presque que, comme Wittgenstein l’a écrit: «quand la réponse ne peut pas être formulée, la question ne peut pas l’être non plus». Le nubi non scoppiano per il peso («Les nuages n’éclatent pas sous leur propre poids») traite de la pesanteur et de la chute, ainsi que de la mesure de ce qui semble immesurable. La pièce est dédiée à mes parents.

«L’autel commence là où le sens de la mesure finit. Être un Saint signifie perdre le contrôle, abandonner la pesanteur, et la pesanteur organise la propre dimension de l’être» (Carmelo Bene, Nostra signora dei turchi).

Mauro Lanza [traduction française: Soline Le Martret, ii-15]

Exécution

  • Jeudi 26 – samedi 28 février 2015