vidéo

Dans l’installation Fenêtres d’écoute, six personnes décrivent des lieux, des ambiances et des sons à partir d’archives sonores d’espaces intérieurs (hall d’un centre commercial, église, salle de presse, etc.). Elles commentent au fur et à mesure ce qu’elles entendent. De ces repères donnés par les participants filmés, le spectateur se fait une image des lieux. Mais cette image est fugitive et furtive, elle se construit et se défait au fil des récits qui se déploient, s’interrompent, se superposent ou se contredisent parfois. Claudette Lemay s’intéresse à la part d’interprétation et d’invention, aux écarts entre les différents récits et aux glissements de sens inhérents à toute activité de traduction.

[ii-15]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.