chœur mixte à cinq voix et percussionniste

Hommage à la beauté du monde, ce célèbre poème des indiens Navajos dans sa traduction française, a inspiré le compositeur François-Hugues Leclair, qui puise depuis toujours son énergie créatrice dans le renouvellement sans fin de la nature, le passage des saisons, celles de la Terre et celles de l’humain.

Une première version de l’œuvre a été enregistrée sur le deuxième disque de l’Ensemble Kô (Tu es musique) avec Ziya Tabassian au Bodhràn (tambour irlandais), sous la direction de Tiphaine Legrand. Dans cette nouvelle version, le passage sur la vieillesse de l’homme a été retravaillé par le compositeur — qui a avancé dix ans de plus sur son chemin — et la partie de percussion sera tenue par Alexandre David au Kendang (tambour à deux faces de l’orchestre de Gamelan balinais).

[iii-18]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.