orgue

Dédiée à Gerd Zacher

«C’est Gerd Zacher qui m’a suggéré d’écrire quelques études pour orgue. La première porte le sous-titre Harmonies. En effet, on y entend des agrégats qui se modifient progressivement. Ce qui provoque ces modifications et altérations n’est pas un changement de notes mais de la pression de l’air. Cette étude est en effet jouée «en basse pression», c’est-à-dire que l’alimentation en air ne vient pas du moteur de l’orgue mais d’un ventilateur de moindre puissance, un ventilateur d’aspirateur par exemple. Chaque tuyau réagit différemment à cette basse pression de l’air. L’orgue s’essouffle. L’état asthmatique de l’instrument, si déplorable d’habitude, se transmue ici en une belle maladie. Elle crée des sons blafards, presque surnaturels, des «harmonies» délavées, rongées de moisissures.

Cette étude est Dédiée à Gerd Zacher. Il l’a jouée pour la première fois le 14 octobre 1967 à la Lutherkirche de Hambourg-Wellingsbüttel et l’a ensuite enregistrée sur disque pour Deutsche Grammophon.»

György Ligeti [traduction française: Catherine Fourcassié, i-19]

  • Partition disponible auprès de © Éditions Contrechamps, 2013.

Exécution

  • [Image: Geneviève Bigué]
    Jeudi 21 février 2019

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.