piano, violon, alto et violoncelle

Îlots est construite comme un voyage de Montréal vers le golfe du Saint-Laurent, en traversant quelques villes et des étendues sauvages de plus en plus importantes. Ce qui crée une cohésion dans l’œuvre, c’est la présence constante du fleuve Saint-Laurent, représenté ici par des vagues de son. Au fil de la pièce, la nature discursive et fondamentalement humaine de la musique des villes se fera engloutir par le paysage qui deviendra, paradoxalement, un élément intime et personnel.

[traduction française: Paul Lavoie pour Concerts aux Îles du Bic, i-19]

Exécution

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.