piano, violon, alto et violoncelle

Chacun des mouvements de cette œuvre est inspiré par un aspect spécifique de la nature en Colombie-Britannique: le paysage, la rivière et la chaîne de montagnes. La première partie est une observation statique de la beauté du paysage, la deuxième est plus rapide et représente une rivière et ses courants et la troisième symbolise l’abondance des crêtes de montagnes.

[traduction française: Paul Lavoie pour Concerts aux Îles du Bic, i-19]

Exécution