Jouer l’extrait audio

Caroline Lizotte: La Madone, op 43; Antoine Malette-Chénier; Dialogues

harpe

Commande: Valérie Milot

La Madone est un chant d’amour qui peint la contemplation de la mère pour l’enfant. Grâce au va-et-vient des arpèges et aux grincements des cordes basses produits par l’action des pédales (appelés sons ésotériques dans le langage harpistique), on entend continuellement cette chaise berçante sur laquelle chante la maman. Ses propos sont tantôt doux, tantôt désemparés, à la fois remplis de fatigue et d’admiration… ces moments que vivent mère et nouveau-né. Tous deux finissent par s’assoupir dans la douceur des sons harmoniques, et dans la béatitude de s’appartenir l’un l’autre. Forte coïncidence: lors de la composition de cette pièce, je portais ma fille cadette, née à ma grande surprise le jour de Noël, d’où le titre La Madone. Au sens technique, La Madone permet d’apprécier des couleurs différentes pour l’interprète de même qu’une manière différente de jouer la harpe. Les sons harmoniques à la douzième ont un timbre particulier et procurent aussi une agréable façon de jouer le chromatisme sans changer une seule pédale, une découverte que je me dois d’attribuer à mon mentor de la composition, monsieur Pierick Houdy. De plus, l’inaltérabilité des deux dernières cordes basses de la harpe permettra de résoudre quelques énigmes de pédales et rendre possible ce qui est habituellement impossible d’écrire à la harpe. Quant aux sons ésotériques, ils ne seront pas joués par les doigts, mais encore une fois par l’action des pédales. Les disques de l’instrument détermineront la clarté et l’audibilité de ces sons. L’interprète devra donc «trouver sa liberté» et jouer l’œuvre en vertu de la harpe utilisée… l’un n’allant pas sans l’autre. À l’écoute de La Madone, on ressent le style libre et improvisé comme si elle était écrite pour voix, accompagnement de harpe et contrebasse. Dans la partition, ces voix sont écrites sur leurs portées ou systèmes respectifs, mais elles forment un tout, tel un trio jazz.

Exécution

  • [Image: Luc Beauchemin]
    Jeudi 17 juin – vendredi 17 décembre 2021