La porte (1987)

José Evangelista (Alexis Nouss, livret)

soprano et percussions

Création: 9 avril 1987, Pauline Vaillancourt, soprano; Julien Grégoire, percussions • Musiques 1987 (1), Nouveau Théâtre d’Outremont (Outremont, Québec)

  • 1. Introduction
  • 2. 1er conte
  • 3. 2e conte
  • 4. 3e conte
  • 5. 4e conte
  • 6. 5e conte
  • 7. 6e conte

««Si tu ne peux pas prier, raconte un histoire. Si tu n’en connais pas, chante. Si tu ne sais pas chanter, apprends le silence». Au fond d’un désert, d’un rêve ou d’une mémoire, un vieux sage confiait son secret à qui voulait l’entendre. Pour les autres, le vent soufflait et dessinait des formes sur le sable des jours enfuis.» — Alexis Nouss

Inspirée de contes de traditions diverses encadrés dans le récit de Franz Kafka Devant la loi, La porte est le fruit d’une première collaboration du compositeur José Evangelista avec le librettiste Alexis Nouss, qui travailleront à nouveau ensemble autour de l’opéra Manuscrit trouvé à Saragosse quelques années plus tard. Créée en 1987 par la soprano Pauline Vaillancourt (qui en avait fait la commande avec le soutien du Conseil des arts du Canada) et le percussionniste Julien Grégoire, l’œuvre appartient à un genre que l’on peut nommer monodrame: une voix solo raconte en musique une histoire. Le caractère des différents personnages ainsi que la narration générale sont mis en évidence par le style vocal ainsi que l’utilisation des percussions.

[iv-18]

Exécutions