Ô Bali (1989)

José Evangelista

deux flûtes, vibraphone, piano, deux violons, violoncelle et contrebasse

Ô Bali a été commandée par Radio-Canada pour commémorer le centenaire du premier contact important de l’Occident avec la musique indonésienne lors de l’Exposition universelle de 1889 à Paris. À cette occasion, Debussy entendit un gamelan et écrivit ses commentaires célèbres. Pour rendre hommage à l’extraordinaire musique de Bali, j’ai conçu ma pièce selon les principes de la musique balinaise, quoique de façon libre. Par exemple, ma pièce est basée sur deux mélodies, jouées par les flûtes, qui sont en même temps ornementées ou ponctuées par les autres instruments. Cette technique de composition, essentielle au gamelan, est par ailleurs à l’origine de l’écriture hétérophone que j’emploie dans ma musique depuis 1982. Cependant, les mélodies en soi n’ont rien à voir avec celles de Bali: elles emploient les douze sons de la gamme tempérée et non pas des systèmes de cinq ou sept sons, comme c’est le cas dans la musique balinaise.

Mon œuvre est dédiée à la mémoire de Colin McPhee (1900-64), ce Montréalais qui devint le grand pionnier des études sur la musique de Bali.

  • Enregistrement: CD: Salabert/Actuels 1992

Exécution