Musiques de l’eau (2008)

Gilles Tremblay

piano

Musiques de l’eau est la troisième œuvre de Tremblay pour piano solo, après Phases et Réseaux (1956-1958) et Traçantes, auprès, au loin (1976). Il s’agit d’un extrait transformé de l’opéra L’eau qui danse, la pomme qui chante et l’oiseau qui dit la vérité, terminé en 2007. Le compositeur explique que c’est à partir de l’expérience de l’écoute attentive de l’eau qui coule, «depuis le bruissement et les clapotis trillés d’un ruisseau jusqu’aux gerbes en éclats d’un torrent» qu’il se surprit à entendre de manière imaginaire «des fréquences privilégiées et continues et des résonances harmoniques en écho. Comme ouvertes sur l’ailleurs.»

Marie-Thérèse Lefebvre [i-09]

Exécutions