Music for Alim (2018)

Gabriel Ledoux

accordéon, traitement et support

Commande: SMCQ

Création: 23 mars 2018, Série Hommage José Evangelista: Par 5 chemins…, Studio-théâtre Alfred-Laliberté — UQAM (Montréal, Québec)

Music for Alim est un métissage entre le documentaire sonore et la musique contemporaine qui s’inscrit dans ma démarche entamée avec la pièce Un 22 février en exil pour quatuor à cordes et électronique. J’ai rencontré Alim alors qu’il mendiait près du McDonald à côté de chez moi. Après plusieurs rencontres qui sont arrivées par hasard alors que nos chemins se croisaient sur le boulevard Rosemont, je lui ai demandé si je pouvais enregistrer une conversation chez moi. Je lui ai proposé de l’argent. Au départ, je voulais faire une pièce sur la violence. Le montant d’argent que je lui ai proposé était bien moindre que ce que j’ai gagné avec cette commande d’œuvre qui m’a été offerte pour des raisons multiples, dont politiques, à la suite de l’écriture d’un article qui a fait grand bruit dans le milieu de la musique contemporaine. Le jour où Alim m’a téléphoné, il revenait d’une piqure d’antipsychotique à l’hôpital. Je ne savais pas qu’il était schizophrène. Toute cette démarche à propos de la violence est tombée. Son témoignage m’a ému. Cette pièce est une pièce sur le sentiment d’impuissance face à des réalités plus difficiles que les nôtres, et aussi sur les structures de pouvoir qui nous assiègent. L’égalité est une utopie. J’ai été très sage et docile. J’ai composé une musique basée sur celle de José Evangelista, comme on me l’a demandé.

[iii-18]

Exécution