• Sunday, February 26, 2023
    11:00 am – 1:00 pm
    • In person
    • Conference…

Conférences de Yves Balmer, Jean Boivin et Sylvain Caron

En français.

Dans le cadre des activités scientifiques entourant le Festival Montréal/Nouvelles musiques, cette journée d’étude organisée par Sylvain Caron explore les mécanismes d’influence et de transmission dans des musiques d’inspiration spirituelle. Une attention spéciale sera portée à la figure du compositeur Olivier Messiaen, qui s’avère particulièrement importante pour la naissance de la modernité musicale au Québec. Yves Balmer (Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris) explorera le syncrétisme de différentes inspirations d’ordre spirituel dans la musique de Messiaen. Jean Boivin (Université de Sherbrooke) se penchera sur l’influence de ce même compositeur sur les compositeur.rices du Québec. Enfin, Sylvain Caron (Université de Montréal) analysera les influences spirituelles, théologiques, picturales et musicales qui s’entrecroisent dans les œuvres portant sur la crucifixion de Jésus, et sur leur renouvellement dans le Golgot (h) a de Walther Boudreau.

1 — Olivier Messiaen: Une démarche syncrétique (Yves Balmer)

La technique de l’emprunt se situe au cœur de la démarche de composition d’Olivier Messiaen. Non seulement il retient les traits musicaux de compositeurs de son époque, mais il ouvre son inspiration à des sources éloignées temporellement — le chant grégorien — et géographiquement — comme l’Inde, les Andes, Bali et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Nourri de cultures extra-européennes, et même de chants d’oiseaux, Messiaen réalise ainsi une sorte de syncrétisme musical orienté vers des thèmes de la théologie chrétienne: La Nativité, Les Corps glorieux, Les Visions de l’Amen, Saint François d’Assises… Il donne ainsi à sa musique des assises universelles, interreligieuses et interculturelles.

2 — La classe de Messiaen, antichambre de l’avant-garde québécoise (Jean Boivin — Université de Sherbrooke)

La classe de Messiaen au Conservatoire de Paris (1941-1978) est un véritable terreau de la modernité musicale de la seconde partie du XXe siècle. L’originalité de ses compositions a inspiré de jeunes compositeurs appelés à définir l’avant-garde musicale de l’après-guerre, tels Pierre Boulez, Pierre Henry, Karlheinz Stockhausen et Iannis Xenakis. Bon nombre de compositeurs québécois, dont Serge Garant, Clermont Pépin, Gilles Tremblay et André Prévost, ont aussi profité de son enseignement, s’ouvrant ainsi à de nouvelles perspectives musicales. Humaniste d’une grande culture et fervent catholique dont la foi imprègne toute l’œuvre, Messiaen a tissé des liens d’amitié durables avec plusieurs personnalités québécoises de premier plan, tels Gilles Tremblay et Maryvonne Kendergi. Cette conférence destinée à un public mélomane vise à mettre en valeur le rôle crucial qu’a joué Olivier Messiaen dans le développement de la création musicale québécoise.

3 — Le Golgotha: Récit, image et imagination (Sylvain Caron — Université de Montréal)

Profondément ancrés dans l’imaginaire occidental chrétien, la crucifixion de Jésus et le Golgotha ont suscité un grand nombre de créations artistiques. Cette conférence vise à unifier les dimensions spirituelles, théologiques, picturales et musicales qui s’entrecroisent dans des œuvres faites sur ce thème. Dans la gravure Les Trois croix (1653), Rembrandt ouvre le récit biblique à des dimensions plus universelles à travers un jeu d’ombres et de lumières. Inspiré par cette gravure, Frank Martin compose son oratorio Golgotha (créé en 1949) en faisant ressortir la létalité des intégrismes religieux à travers une musique qui exalte la libre vocalité. Plus près de nous, le Golgot (h) a de Walter Boudreau (1990) se situe quant à lui dans le sillage des chemins de croix, mettant en écho un répons de Victoria (XVIe siècle), un poème de Raôul Duguay et des sonorités contemporaines instrumentales et échantillonnées.

Participants

Presentation of Montréal/New Musics and the Chaire de recherche du Canada en création d’opéra de la Faculté de musique de l’Université de Montréal.

Thanks: Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM), Groupe de recherche sur la médiatisation du son (GRMS), Observatoire québécois d’art lyrique (OQAL), Chaire de recherche du Canada en musique et politique, Groupe de recherche sur l’avènement et la formation des identités médiatiques (GRAFIM), Observatoire du cinéma au Québec (OCQ) and Partenariat cinEXmedia.