Interprète (danse)

Paul-André Fortier apporte depuis plus de 40 ans sa contribution à la danse contemporaine québécoise, en tant que créateur, interprète et pédagogue. Il a signé une cinquantaine de chorégraphies, solos, pièces de groupe, propositions in situ. Interprète à la forte présence, cet «homme qui danse» s’impose des contraintes d’espace, de temps et de technique, afin d’explorer ses propres limites et celles de son art. Inspiré par le croisement des disciplines artistiques, il a collaboré avec d’autres créateurs, notamment Françoise Sullivan, Betty Goodwin, Rober Racine, Walter Boudreau, Alain Thibault, Robert Morin ou encore Malcolm Goldstein. Paul-André Fortier a débuté sa carrière comme interprète dans les années 1970, au sein du Groupe Nouvelle Aire, où il a participé aux premières œuvres de ses pairs (Édouard Lock, Daniel Léveillé). En 2010, il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres par la France. En 2012, il reçoit le Prix du gouverneur général pour les arts du spectacle et une nomination au sein de l’ordre du Canada en tant qu’Officier. En 2013, il se voit accorder une bourse de carrière du Conseil des arts et des lettres du Québec et le titre d’Ambassadeur de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke l’année suivante. Il reçoit en 2018 le titre d’Officier de l’Ordre national du Québec. En 2019, il est honoré par le CALQ et par la Ville de Montréal et il reçoit le Grand Prix de la Danse de Montréal.