quatuor de saxophones et support

Pitch Black, pour quatuor de saxophones et ghetto blaster a été écrite pendant l’été 1998 pour le Aurelia Saxophone Quartet, avec le soutien de l’Almelo Chamber Music Society et du Fond néerlandais pour la création de la musique. Le ghetto blaster reproduit la voix du trompettiste Chet Baker, tirée d’une de ses dernières entrevues donnée avant sa mort tragique: le musicien est tombé du haut de la fenêtre d’une chambre d’hôtel à Amsterdam en 1988.

Baker y parle de son passé de toxicomane, de sa vie en prison («it was pitch black in there you know»), de sa première audition avec Charlie Parker («among 40 other trumpet players — or were there 60?») où il joua sans batterie («more cool»). Le discours du trompettiste forme naturellement des mélodies de langage parlé, qui ont été utilisées comme thèmes musicaux de Pitch Black.

L’œuvre fait partie d’un ensemble de compositions avec «ghetto blaster» du compositeur Jacob Veldhuis, dont font aussi partie May this bliss never end, Lipstick, Grab it! et Heartbreakers.

Jacob Ter Veldhuis [traduction française: N Pascal, ii-07]

Exécution